ACTUALITÉS

La sensibilisation des occupants : un levier d’action incontournable pour réduire les consommations énergétiques des bâtiments.

Le Décret Tertiaire vise une baisse de la consommation énergétique finale de 40 %, 50 % et 60 % en 2030, 2040 et 2050. Le baromètre 2019 de l’Observatoire de l’Immobilier durable (OID) montre des progrès qui « ne sont pas en phase avec la trajectoire de réduction des consommations fixée par le décret tertiaire ». En 2019, la consommation d’énergie finale des bâtiments de bureaux audités se situe à 179 kilowattheures par m2 par an (kWhEF/m²/an), soit une réduction de 2 % par rapport à 2018. Une baisse encourageante mais pas suffisante. L’OID estime qu’il faudrait atteindre une baisse moyenne annuelle de 3 % pour respecter l’objectif de -40 % de consommation en 2030. 

La sensibilisation des occupants : une action à Temps de Retour sur Investissement (TRI) rapide

Les actions d’économie d’énergie à entreprendre ne sont pas limitées à la rénovation du bâti mais sont étendues à la qualité et à l’exploitation des équipements consommateurs, ainsi qu’à la sensibilisation des occupants pour maîtriser les usages. Cédric Borel, directeur de l’Ifpeb, met en avant la mise en place d’actions « simples » à un Temps de Retour sur Investissement rapide (TRI) inférieur à trois ans :

  • l’optimisation de la régulation et de la maintenance des systèmes (pilotage énergétique, gestion technique du bâtiment, ajustement des températures, « relamping LED », etc.)
  • les éco-gestes des occupants mobilisés

Le cas de la démarche menée au sein de la Sécurité Sociale 

Impulsion2021 est l’intitulé du programme de transition énergétique du parc immobilier tertiaire de la Sécurité Sociale co-portés par l’UCANSS et Green Soluce. Les quatre grandes branches du régime général de Sécurité sociale sont bénéficiaires du programme et sont la cible des deux axes : Assurance Maladie, Branche Famille, Assurance Vieillesse, Recouvrement (réseau des URSSAF) ainsi que le régime agricole représenté par la Mutualité Sociale Agricole.

1. Deux axes pour la transition énergétique 

  • Axe 1 : Sensibiliser les collaborateurs de la Sécurité Sociale autour de la transition énergétique en initiant un itinéraire d’apprentissage grâce à un dispositif innovant de formations digitales et d’ateliers
  • Axe 2 : Développer un réseau de partenaires acteurs de la transition énergétique pour créer les synergies permettant le futur déploiement de solutions concrètes innovantes pour le parc immobilier de la Sécurité sociale

La Sécurité Sociale est un acteur engagé pour réduire ses consommations énergétiques et son empreinte carbone. A travers des actions ambitieuses sur les différents volets de la rénovation énergétique, les experts dans le domaine estiment des gains possibles pouvant être attendus à terme par l’Institution : 

  • la sensibilisation : entre 5 et 10% de gains
  • la programmation de travaux : gains 20 à 30 %
  • l’exploitation/maintenance : gains 15 à 20%

Vous souhaitez en apprendre plus ? Retrouvez l’article complet sur Urban Chronicles !